Territoire et origine


Pionnière sur son territoire

 

La Fédération des Caves Coopératives Bourgogne-Jura (FCCBJ) a été constituée en 1928 par les Caves Coopératives de Saône-et-Loire (71).

Elle regroupe également à ce jour celles de Côte-d’Or (21), de l’Yonne (89) et les Fruitières du Jura (39)..

.

.

.

L’ancienne région administrative « Bourgogne » comprenait 4 départements : la Nièvre, l’Yonne, la Côte-d’Or la Saône-et-Loire.

La Bourgogne viticole ne suit pas cette logique, elle est implantée dans l’Yonne, la Côte-d’Or, la Saône-et-Loire et le Beaujolais dans le nord du Rhône.

Le vignoble de la Nièvre est quant à lui rattaché à la région viticole Val de Loire.

Bien avant le récent regroupement administratif des régions Bourgogne et Franche-Comté, les Fruitières Vinicoles du Jura ont décidé de rejoindre les Caves Coopératives de Bourgogne.

 

 

 

 

Presque centenaire et pas une ride

 

La Coopération Vitivinicole prend sa source dans Le Jura et en Bourgogne au début du XXème siècle et se consolide durablement dès les années 1920.

A partir de 1925, l’explosion des Caves Coopératives sur le territoire conduisent leurs membres à envisager un regroupement fédératif. C’est ainsi que naît en1928 la Fédération des Caves Coopératives de Saône-et-Loire pour « harmoniser les pratiques et lier l’ensemble des Coopérateurs du département entre eux par des échanges permanents président à cette création. ».

En 1989, la Fédération départementale de Saône-et-Loire s’étend aux autres Caves Coopératives des départements de Côte-d’Or et de l’Yonne, pour devenir la Fédération des Caves Coopératives de Bourgogne.

En 2003, la Fédération bourguignonne accueille l’ensemble des Fruitières Vinicoles du Jura et devient la Fédération des Caves Coopératives Bourgogne-Jura qui est sa dénomination actuelle.

A ce jour, la FCCBJ compte 20 Caves adhérentes auxquelles s’ajoute la Maison Mâconnaise des Vins, toujours en pleine activité de promotion à Mâcon.